Les systèmes de masquage Sonore AtlasIED préservent la confidentialité des conversations pour les locataires du plus haut bâtiment de Calgary

Des centaines de haut-parleurs et de contrôleurs de masquage sonore AtlasIED créent des environnements de travail sécurisés pour certaines des plus grandes sociétés financières, juridiques, de soins de santé et pétrolières du Canada.

La renommée de Brookfield Place est peut-être celui du plus haut bâtiment de Calgary. Mais c’est aussi une vitrine monumentale de la technologie avancée de masquage sonore, avec des entreprises sur 40 des 56 étages équipées de centaines de générateurs, de haut-parleurs et de contrôleurs d’AtlasIED. Choisi par la société de gestion immobilière, le détaillant d’AtlasIED Vibra-Sonic Control a conçu et calibré des solutions de confidentialité sur mesure pour une grande variété de nouveaux bureaux, salles de conférences et espaces de réunion de cinq clients très différents.


Les racines profondes du masquage sonore font d’AtlasIED la source incontournable pour Brookfield.

Bien que l’objectif des activités de chaque client diffère – d’une banque à une compagnie de production pétrolière – ils nécessitent tous le même niveau complet de masquage sonore pour la confidentialité et le confort acoustique. Vibra-Sonic n’a pas eu à creuser profondément dans le portefeuille audio commercial d’AtlasIED pour trouver une solution qui conviendrait à toutes les configurations. « Les haut-parleurs de masquage sonore M1000 d’AtlasIED associés aux contrôleurs de masquage sonore amplifiés ASP-MG2240 étaient le choix évident », déclare Paul Kamoh, directeur régional de Vibra-Sonic. Ensemble, ils créent un système qui est facilement évolutif et configuré pour les besoins spécifiques de chaque client, faisant d’AtlasIED la seule source de masquage sonore pour les premiers locataires de Brookfield Place. « De plus, avec plus de 20 ans d’expérience avec Atlas IED nous savions que les équipements satisferaient aux exigences de confidentialité strictes des entreprises de Brookfield, notamment un cabinet d’avocats, un établissement de santé, une institution financière, ainsi que les directives spécifiques de confidentialité du Conseil national de recherche », poursuit Kamoh.

L’évolutivité et le logiciel « Set-and-Forget » rentabilise le déploiement massif

Après avoir analysé l’infrastructure, les caractéristiques acoustiques et les besoins de masquage sonore de chaque espace de bureau, Vibra-Sonic a créé un plan détaillé indiquant les emplacements des haut-parleurs et des contrôleurs pour garantir des performances optimales. Le plan s’est déployé alors que Brookfield Place était en construction, permettant aux entrepreneurs en électricité de Western Electric de ranger facilement l’équipement au-dessus du plafond pour une installation propre et discrète. « La confidentialité et la productivité des employés peuvent être les principales raisons de mettre en œuvre le masquage sonore ; une esthétique attrayante aide à sceller l’affaire », dit Kamoh. « Il est important pour la productivité et le confort que les employés ne soient pas distraits par les haut-parleurs et que le bruit généré par le système devienne une partie naturelle de l’environnement. Le faible encombrement et la polyvalence d’installation des AtlasIED M1000 nous permettent de positionner et de calibrer les haut-parleurs de manière à ce que le son soit diffusé et uniformément réparti pour un effet paisible, tout en masquant les conversations confidentielles et en minimisant les bruits ambiants indésirables et gênants.

Quant à la configuration et l’installation des ASP-MG2240s ? « Cela n’aurait pas pu être plus facile », remarque Kamoh. L’amplification, les générateurs de bruit et un DSP avec logiciel de contrôle sont intégrés et les niveaux de masquage sonore sont préréglés en usine, en fonction des conditions réelles. « Cela nous a aidés à maintenir un flux de travail très rationalisé malgré l’énormité du projet », poursuit Kamoh. Vibra-Sonic a réglé de manière experte les systèmes de masquage sonore pour personnaliser les niveaux pour chaque environnement. « Une fois que c’est réglé, nous pouvons l’oublier… jusqu’à notre prochain client. » Tous les paramètres de masquage sonore peuvent être stockés sur l’ASP-MG2240 et un PC pour la sauvegarde et le rappel de fichiers, donnant à Vibra-Sonic une longueur d’avance sur la phase 2 du déploiement de Brookfield Place.

100 haut-parleurs et 4 contrôleurs sur chacun des 40 étages… et ce n’est pas fini

Un calcul rapide de Kamoh place le total de masquage sonore AtlasIED à environ 160 contrôleurs ASP-MG2240 et 4 000 haut-parleurs M1000, et ce n’est que la première phase de la construction. La construction de Brookfield Place, âgée de 4 ans, est en cours et de nouveaux locataires s’ajoutent régulièrement à l’immeuble. Jusqu’à présent, Vibra-Sonic a équipé la plupart des locataires d’enceintes M1000 carrées, noires et ‘’plenum- rated’’ d’AtlasIED pour une solution de masquage sonore caché, en ajoutant occasionnellement une enceinte ronde M1000 noire et blanche dans les espaces à plafonds ouverts. « Lorsque nous ne pouvons pas cacher l’enceinte au-dessus du plafond, ces versions encastrées dans une couleur qui correspond à l’esthétique particulière du bureau sont une excellente alternative », explique Kamoh. Quel que soit le style d’enceinte qui convient le mieux à la conception du bureau, Kamoh s’attend à ce que la plupart des nouveaux arrivants suivent l’exemple de masquage sonore des cinq locataires d’origine. « Brookfield utilise le masquage acoustique comme élément de vente de la propriété – un équipement à valeur ajoutée semblable à la cote LEED Gold Standard et à l’architecture spectaculaire du bâtiment. Des systèmes de masquage sonore sont intégrés au bail de chaque locataire, et si quelqu’un a besoin d’être convaincu, Brookfield utilise son propre bureau au 12e étage pour démontrer aux clients potentiels ses avantages acoustiques.

Pousser le masquage sonore dans le grand public commercial

Lorsque l’équipe de gestion immobilière d’un immeuble commercial entier de 56 étages inclut le masquage sonore comme élément de vente pour ses espaces, elle considère clairement qu’il s’agit d’un équipement essentiel qui non seulement attire les locataires, mais les retient. « C’est devenu quelque chose que la plupart des entreprises s’attendent tout simplement », a déclaré Kamoh. Que ce soit pour l’intimité des conversations, le confort acoustique ou les deux, le masquage sonore crée le type d’environnements de travail que les entreprises d’aujourd’hui recherchent, et pour Brookfield Place, les solutions rationalisées ont répondu à toutes les exigences : installation rapide et facile, évolutive pour une clientèle diversifiée et reproductible pour les futurs locataires.